À chacun son destin, à chacun sa ligne de vie

À chacun son destin, à chacun sa ligne de vie

Jeudi, pas de lion en rut ni de zèbre au galop. Pour notre dernière journée en Tanzanie (Zanzibar étant un état indépendant), nous avons visité un village masaì près de Karatu et une école à Arusha. Ce fut une journée remplie d’émotions qui nous a fait prendre conscience de notre statut très privilégié.

Ces hommes, femmes et enfants que nous avons rencontrés au village semblaient très heureux de leur sort et très fiers de nous montrer un peu de leurs coutumes et de nous faire visiter leurs maisons. Imaginez-vous habiter dans un « village gaulois » d’environ 100 pieds de diamètre, de partager cet espace avec 20 personnes de votre clan (famille) et d’une bonne cinquantaine de vaches. Imaginez votre hutte ronde d’une superficie d’environ 10 X 10 qui comprend 3 « pièces » : la cuisine (incluant le feu) et 2 lits ( en peau de vache) séparés par quelques petits troncs d’arbres à la verticale. Il y a un lit pour les parents et un lit pour les enfants (en moyenne 3). Mettons que les préliminaires doivent être assez courtes…

0288

0283

0293

0287

Nous avons été accueilli par le fils du chef du clan. Un beau jeune homme avec les dents les plus blanches que j’ai vues ! Dans un anglais très respectable, il nous a parlé de sa vie. Plusieurs jeunes hommes nous ont par la suite souhaiter la bienvenue en interprétant une danse traditionnelle. Leur menu se compose de lait de vache, de sang de vache (oui, oui, vous avez bien lu) et quelques fois de viande…Leur destin est déjà tracé. Les femmes s’occupent de préparer la nourriture et d’approvisionner le clan en eau potable. D’ailleurs, la plupart des femmes étaient absentes lors de notre passage, parties chercher de l’eau à la rivière. Les hommes s’occupent du bétail et s’assurent de garder le clan et le troupeau à l’abri des prédateurs, comme les lions.

Ensuite de retour à Arusha pour visiter l’école anglophone St-Puis Nursery and Primary School pour remettre nos fournitures scolaires. Pour s’y rendre, nous avons emprunté des rues en très mauvaise état, vive les jeeps 4X4! À côté de ces rues, les pistes du Serengeti sont des autoroutes…ça vous donne une idée. Enfin arrivés, nous sommes accueillis dans la « cour d’école » par une trentaine d’élèves en uniforme bleu et blanc. Les enseignants nous ont démontré beaucoup de gratitude pour notre butin. Pourtant, un grand grand sentiment d’impuissance nous a habité durant les 30 minutes qu’a duré notre visite. Les enfants viennent d’un milieu défavorisé et les enseignants tentent avec très peu de moyens de leur faire la classe et de leur inculquer un peu de discipline tout en leur apprenant le respect. Très touchant de voir ces enfants, de 4 à 10 ans environ, nous réciter en cœur quelques mots de bienvenue d’une façon un peu militaire. Très touchant aussi de les entendre chanter quelques contines, les plus grands très droits qui chantent très fort et les petits, plus délinquants, qui tentent de suivre le rythme. J’espère que vous avons aidé la cause de cette école et que les enfants comprendront que la nature humaine peut aussi être remplie de compassion et de partage.

0321
0324

0327

0328

J’espère aussi que ces petits, grâce à cette école, seront mieux équipés pour traverser leur vie africaine et qui sait peut-être changer leur destin, leur ligne de vie; une belle leçon de vie cette visite. Ouf…

Nous sommes maintenant à Zanzibar depuis jeudi soir. Nous sommes arrivées un peu plus tard que prévu…je vous raconterai. Je crois comprendre qu’il a fait environ 15 degré au Québec vendredi…ici probablement autour de 30 degré.

3 réflexions au sujet de « À chacun son destin, à chacun sa ligne de vie »

  1. Annie:
    j’ai suivi depuis le début tes reportages condensés. Ce n’est pas un roman fleuve… Un résumé qui nous transporte sur les lieux , et fait appel a notre imagination. J’aime.
    Nous continuons a te suivre.

    J.L.

Répondre à Elsa Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *