Aujourd’hui, il faut vivre

Aujourd’hui il faut vivre ne serait-ce que pour prouver aux quatorze femmes abattues par un tireur fou en 1989, qu’elles ne sont pas tombées dans l’oubli. Aujourd’hui, il faut vivre pour qu’elles puissent voir, de l’au-delà, que la société québécoise se bat toujours pour que jamais plus des femmes belles et tellement intelligentes ne soient la cible d’un misogyne quelconque. Anne-Marie, Barbara, Annie, Nathalie, Hélène, Maryse, Maud, Geneviève, Sonia, Michèle vous occupez, depuis 28 ans, une place bien spéciale dans le coeur de toutes les familles québécoises.

Parlons-en de cette société québécoise, tellement différente du ROC. On fume plus, on se marie moins, on divorce plus, on produit plus d’artistes, on vénère notre télé ! Pourtant plusieurs drames s’y sont joués…l’Assemblée nationale, Polytechnique, McGill, Dawson. Pas nécessairement perpétré par un misogyne, mais toujours par une personne souffrante, un homme en détresse que l’on aime qualifier de fou. Les fous, nous interpellent beaucoup moins, les fous ont les enferment, on y peut rien. Pourtant ces hommes avaient des familles, un logement, un emploi, des amis peut-être, une vie quoi! Belle ou malheureuse…souvent malheureuse, j’imagine…

Nous avons tous une responsabilité de dénoncer les paroles et les comportements déplacés, voire malsains. Les femmes doivent refuser, parler, dénoncer. Les hommes ont aussi une responsabilité; quand vous entendez vos chums, vos collègues. vos connaissances abaisser les femmes, une femme; quand vous entendez ces derniers se défouler en fantasmant des comportements inacceptables sur les femmes, sur leurs collègues, leurs amies… dites-leur donc ! Vous avez une façon bien masculine de régler vos différends, Mettez-la donc à profit !

Parce que c’est aussi ça vivre : dénoncez, posez des questions, posez LA question, allez chercher de l’aide, pas seulement pour soi, mais aussi pour ces hommes écorchés.

Aujourd’hui, il faut vivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *